Bonsoir,

Avant de passer à table, voici quelques informations complémentaires sur les arbres que nous avons greffés en mars. J'espère que cela répondra aux attentes de Monsieur + !  ;-))

Les porte-greffes étaient les variétés suivantes :
MALUS VF M9 ( Pommier )
MALUS VF M26 ( Pommier )
MALUS SYLVESTRIS ( Pommier franc )
PYRUS COMMUNIS ( Poirier franc)
MESPILUS GERMANICA ( Néflier )
PRUNUS AVIUM ( Merisier )
PRUNUS CERASIFERA ( Myrobolan )
PRUNUS MAHALEB ( Ste Lucie )

Chacun a des propriétés différentes en termes de port, de vigueur, de résistance aux maladies. Et dessus, nous avons mis les fruitiers suivants : 

Pomme gala, Pomme Melrose, Pomme non identifiée, Pomme rouge, Pomme Golden, Prune Reine-Claude, Mirabelle, Quetsche, Poire, Nashi, Abricot, Pêche, Cerise, Néflier.

Bien sûr, tout le monde n'est pas compatible dans ce petit monde, mais je suis totalement incapable de vous dire qui on a mis sur quoi, ni combien...

Et maintenant, à table !

Pourquoi ? Simplement en écho avec la belle journée surprise qui m'a été offerte il y a 15 jours : un cours de cuisine végétale avec toute l'équipe, carnivores compris ! Il me semble avoir entendu : tiens, c'est pas mal, il faudrait qu'on ait des idées de menus comme ça toutes les semaines....

Alors, toutes les semaines, je ne crois pas, en tous cas pas pour l'instant, vu la difficulté que c'est de se poser devant l'ordi : en journée, il y a trop de choses à faire, notamment pour profiter du soleil et de l'arrivée du printemps, et le soir, je n'ai qu'une idée en tête : aller dormir !

Mais là, c'était journée sans jardinage (noeud lunaire oblige : interdiction de semer ;-)), alors je me suis mise à la cuisine, et voilà le menu :

Entrée :

Toasts de faisselle de chèvres à l'ail des ours

Plat :

Chou chinois et nouilles sautées

Dessert :

Mini-cakes à la rhubarbe du jardin

En fait, j'aurrais aimé vous montrer tout ça avec de belles photos, mais si j'attends de tout faire bien, vous aurez l'âge de manger de la soupe avec une paille, alors tant pis, recette avec les photos du téléphone, en espérant qu'elles ne vous coupent pas l'apétit !

Pour l'entrée, il faut préméditer le coup, et préparer à l'avance du pesto d'ail des ours. Comme par hasard, c'est la saison, et la cueillette a été faite mercredi soir. Les feuilles sont simplement hachées, puis mélangées avec du sel et de l'huile d'olive. Comme par le passé j'ai eu des pots qui ont fermenté, cette fois, les provisions iront directement au congélo !

ail - 2ail - 1

ail - 3ail - 2 (1)

Ensuite, c'est tout bête : un peu de faisselle de chèvre, un peu de pesto et quelques tours de moulin de baies, c'est prêt, plus qu'à tartiner !

Pour le plat principal, c'est encore plus simple : émincer le chou chinois, et le faire revenir avec un oignon. Ajouter quelques cacahuètes natures, un peu de Tamari. Au moment de servir, 1 ou 2 gouttes d'huile essentielle de Gingembre (excellent cadeau, qui donne une super touche exotique à l'ensemble). Sinon, remplacez l'huile essentielle par du gingembre frais râpé, ou de la citronnelle. 

En parallèle, faire cuire des nouilles chinoises, puis les faire revenir avec du tamari.

ail - 3 (1)

ail - 4 

Et enfin, on passe au dessert !

J'ai adapté la recette du "Grand livre Marabout de la pâtisserie facile", en remplaçant le beurre par de l'huile de coco, le lait par du lait végétal et en faisant tout ça au robot, ce qui fait que c'est encore plus simple !

- couper 250g de rhubarbe en tronçons de quelques centimètres, et les mettre à cuire avec 100g de sucre et 60 ml d'eau une dizaine de minutes. Retirer les morceaux quand ils vous semblent bien (il suffit d'en mettre un peu plus pour prélever des échantillons... mais dur dur de s'arrêter de goûter !). Laisser le sirop sur le feu pour obtenir une belle consistance.

- mixer 40g d'amandes (enlevez la peau) avec 125 ml de l'ait d'avoine. Ajouter 50g d'huile de coco un peu fondue, 110g de sucre en poudre, 2 oeufs, 150g de farine et un peu de levure.

- verser dans des moules individuels, et cuire 10 min à 180, puis poser les bâtonnets de rhubarbe sur le dessus et refaire cuire 15 minutes.

- servir tiède avec le sirop de rhubarbe qu'on a préparé au début.

ail - 1 (1)

Pour une fois, je suis plutôt contente de ce dessert de saison !

Dites moi si vous vous lancez !

Bon week-end et à très bientôt !

Béné