29 juin 2017

Vive la délocalisation !

Voilà un titre qui va en surprendre plus d'un(e) venant de moi ;-))

Explication en images : Voici la plaque je nous avons découverte au détour d'une ballade à Crozant :

Délocalisation - 1

 

Un centre d'appel ! Bon, j'avoue, je ne suis pas rentrée, je ne sais pas comment est l'ambiance dedans, ni quel logiciel ils utilisent... mais le cadre me semble plutôt sympa ! En cas de coup dur, peut-être que je pourrais me reconvertir ! (mouais, il faudra que le coup soit vraiment dur...)

 

Délocalisation - 2

 

Au passage, Crozant a donné son nom à un mouvement de peinture, "l'école de Crozant". C'est un endroit où la Creuse est particulièrement belle, et on a croisé un groupe de peintres amateurs, avec leur "maître". Les ruines du château étaient joliment mises en couleur.

Bonne journée à tous,

Béné

Posté par bbe38 à 16:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


15 juin 2017

Tadam !

Ca y est, on vient de manger nos 2 premières tomates !

tomates - 1 tomates - 2

Voilà quelques jours qu'elles finissaient de mûrir dans la serre. Mais je crois qu'il va falloir attendre un certain temps avant de manger les suivantes, car elles sont encore bien vertes ! Idem pour celles qui sont en pleine terre. 

Et pour les accompagner, j'ai préparé 2 petits artichauts violets.
Résumé en 3 images : sur pied, avant préparation, et après un petit passage aux ciseaux, car je l'avais oublié, mais un artichaut, ça pique ! Il y a une pointe au bout de chaque feuille !

artichaud - 3artichaud - 1artichaud - 2

 

Je crois qu'on va en planter plus pour les années à venir !

Bon appétit !

Béné

Posté par bbe38 à 12:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

03 juin 2017

And the winners are...

Titi, Patricia et Benjamin !

Comment ça, vous ne voyez pas à quoi je fais référence ?

Mais si voyons, si je vous dis 100 arbres... en mars... Et bien le moment de faire le point est venu, et le verdict est tombé !

Ca faisait longtemps que je n'avais pas fait un petit graphique ! 

Capture d’écran 2017-06-03 à 10

Alors, pour résumer, notre taux de résussite est de 23%, essentiellement sur les pommiers. Emportés par l'enthousisme, nous avons zappé d'identifier une petite vingtaine de greffe, et comme l'une d'elles a prise, ce sera la surprise ! 
En fait, il y aurra plus d'une surprise, car la plupart du temps, nous savons d'où viennent les greffons, mais pas à quelle variété ils correspondent !

Il y a une petite dizaine d'arbres pour lesquels l'aventure s'arrête là, mais les autres ont bien repris et pourront rejouer l'année prochaine (porte-greffe survivant signifie que la greffe n'a pas marché, mais que l'arbre a fait des branches en dessous) !

Bon, sinon, une semaine pas spécialement fun, en formation, avec cependant quelques clins d'oeil du passé : présentation des études de marché, et ce qui m'a le plus surprise, des "règles de l'art" de la relation multicanal !

cci - 1cci - 2

Au secours, je ne suis pas partie assez loin !!!

Bises

Béné

Posté par bbe38 à 14:11 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 mai 2017

Et RE-merci !

Bonsoir,

Changement de thème pour cette 2eme journée de stage. Mission du jour : concocter un repas à base de plantes sauvages.

Si certaines plantes m'étaient connues, ce n'était pas encore le cas de la lampsane (photo), ainsi que du laiteron.

ste marthe - 1 (2)

Lors de la cueillette dans le jardin Mandala, petit tour dans la magnifique collection de Bonsaï de Yohann. On ne voit pas bien, mais il a vraiment des arbres superbes. C'est un vrai passionné de l'arbre.

2017 05 21 Ferme sainte marthe 52451

Au menu, nous avons préparé les fameux beignets de consoude : ça faisait un moment que je voyais la recette dans mes livres, mais le mot friture m'y avait fait renoncer. (je ne dis rien du goût, ce sera une surprise pour ceux qui y goûteront un jour...)

2017 05 21 Ferme sainte marthe 52465

Puis quiche à la consoude, pesto de plantain, chèvre frais aux fleurs de consoude, tarte amaranthe aux tomates séchées (là aussi, bonne révision, car la moitié de ma cueillette était fausse !), crêpes de sarrasin aux chénopodes, accras d'amaranthe...

et pour finir, cake chocolat-orties !

2017 05 21 Ferme sainte marthe 52479

On était tellement au plaisir de manger, qu'on a oublié de faire les photos ! mais cela vous donne une idée de la diversité des plats...

Ensuite, mais pas tout de suite après car on a un peut trop mangé je crois (!!!), petit tour des outils du jardin, essayage des biobêches, avec comparaison à la Grelinette. Puis retour en salle pour évoquer les purins (euh, pardon, les extraits fermentés !), décoctions, infusions... de plantes, à l'eau de pluie et non dans l'alcool de fruit ! (ça sera pour un autre stage !), et les associations de plantes.

On a pas résisté aux petits minous, pas bien vieux...

ste marthe - 2 (2)

ste marthe - 3 (2)

Encore une très belle journée, avec un petit groupe sympa et un guide-jardinier (Hervé Valoteau) vraiment super.

Au passage, on s'est rendu compte qu'on est déjà devenus chauvins : la Creuse, c'est vachement mieux que la Sologne ! Les paysages sont beaucoup plus ouverts, les passages en forêt bien plus lumineux... et même s'il y a des chasseurs, on n'entend pas les tirs des braconniers dès l'aube ! (il paraît que c'est le sport local, mais on en sait pas plus. Le concept ne nous attire pas particulièrement...)

Bonne semaine à tous !

Et cette semaine, moi aussi je pars bosser à la ville : un mois de stage CCI sur la création d'entreprise. Un beau programme en perspective, même si ça va me manquer de passer du temps au jardin je crois. Mais je serai peut-être moins fatiguée, alors plus dispos pour vous présenter les photos du jardin que je vous ai préparées...

A bientôt,

Béné

Posté par bbe38 à 22:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

20 mai 2017

Merci les collègues !

Bonsoir,

Ce message commence par un grand merci, à tous mes "anciens" collègues qui m'ont offert un très beau et pertinent cadeau de départ : franchement, ça vaut le coup de partir ;-)) ! On peut revenir pour repartir ????

Alors pour partager un peu, je vais essayer de vous raconter ça par le menu (et vous allez voir que le mot n'est pas choisi par hasard...).

Tout à commencé hier soir : petit tour pour saluer les chats (sniff, c'est dur de les laisser), les poules, et les ânes confiés par les voisins pendant leurs vacances, ouvrir la serre et les châssis, vérifier que personne ne manque d'eau. Heureusement, il devrait faire beau mais pas trop chaud, c'est cool.

Puis départ, direction la Sologne. C'est la 1ere fois que nous y mettons les pieds. Il y a 2 heures de route, direction Paris. C'est une région très différente de notre Creuse d'adoption que nous découvrons, avec ses forêts et ses étangs. Une impression très différente du paysage de haies auquel nous nous sommes très vite habitués.

Nous dormons dans une chambre d'hôtes, dans une authentique locature Solognote. J'avoue, je ne connaissais pas la signification précise du mot locature avant ce matin et les explications de notre hôtesse. En fait, c'est une ancienne matairie, maison habitée par les métayers qui travaillent la terre sans en être propriétaires. Dans un parc-forêt de plus de 4 hectares, avec un petit étang.

ste marthe - 2 (1)

ste marthe - 3 (1)

Nous avons fait un petit tour le soir même : le sol ressemble à un épais tapis dans lequel on s'enfonce un peu (mais on est maintenant équipés de bottes !). Je pense que même quand il ne pleut pas, ça reste relativement humide. Puis nous sommes arrivés sur l'étang, à la tombée de la nuit. Au premier plan, les iris d'eau, avec de magnifiques fleurs jaunes. Au second plan, l'étang avec une légère brume qui s'élève devant la forêt. Et pour que le tableau soit complet, ajoutez le croassement des grenouilles, et d'autres sons étranges que nous n'avons pas su identifier, mais qui donnaient au tableau une ambiance très forte, pas vraiment rassurante... Limite, on s'attendait à voir disparaître dans l'eau le fantôme d'une dame blanche... (et pourtant, vous savez que je ne suis pas portée sur la poésie ! Parfois un peu sur la bonne bière, mais pas ce soir là ! )

Le lendemain, lever aux aurores pour aller faire quelques photos, dont voici le résultat, forcément bien inférieur à la réalité.

ste marthe - 1 (1)

Ensuite, petit déj copieux, et départ pour la Ferme de Sainte Marthe, où Hervé Valoteau nous attend avec un petit groupe pour cette formation jardinage bio et plantes sauvages. Le matin, on parle du sol : comment le maintenir vivant, l'amender et en prendre soin. C'est l'occasion de poser des questions sur nos 2 premiers mois de pratique. 

A midi, super repas bio et végétarien, que je vous résume en images :

ste marthe - 1ste marthe - 2ste marthe - 3

Très beau et très bon ! Je note les idées pour le resto. Ce qui est chouette, c'est que je sais faire les différents éléments, mais qu'il faut que j'aprenne à les mettre en valeur : c'est pas tombé dans la photothèque d'une aveugle !

L'après-midi, on visite le jardin Mandala de la ferme. C'est l'un des plus grands de France : 4000m2. En résumé, c'est un jardin en cercle, dont les entrées aux 4 coins cardinaux représentent les différents éléments : la terre pour les légumes racines, l'eau pour les légumes feuilles, le feu pour les légumes fruits... je simplifie à l'extrême ! Mais il est clair qu'il se dégage un sentiment très apaisant dans ce beau jardin, qui ne manquera pas de nous inspirer...

ste marthe - 4

Beaucoup d'échanges et de questions, qui nous entraînent jusqu'à 19h passé !

Et je vous passe le petit repas dans Romorantin, charmante petite ville de pierre et d'eau.

Merci, et à demain pour la 2eme journée ...

Bises

Béné

Posté par bbe38 à 23:16 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


27 avril 2017

Il neige !

Bonjour à tous,

Mais non, c'est pas vrai, c'était hier qu'il neigeait. Mais de la neige fondue hein, on a pas eu besoin de sortir les skis de fond pour aller se ravitailler !

Voici quelques infos de par ici :

oeuf cane - 1

 

D'abord, j'ai envie de vous montrer ce que les poulettes, qui se sont remises de leur choc post-traumatique, nous ont offert, comme si elle voulaient rattraper le temps perdu : un oeuf de cane !

Non, ce n'est pas une blague, il n'y a pas de trucage !

Côté poules, il n'y a plus qu'un soucis : la Grisette qui ne veut plus quitter le nid ! Du coup, comme malgré le nombre de nichoirs, elles veulent toutes pondre au même endroit, on les retrouve parfois empilées les unes sur les autres ! 

Et il faut aller chercher les oeufs sous la Grisette, qui manifeste son mécontentement, malgré nos caresses !

 

Ensuite, je vous montre un peu les fraisiers (ceux de dehors, car ceux de la serre, vous les avez déjà vus, et la seule différence, c'est qu'on a mangé les 3 fraises : excellentes !):

Avant

Pendant

Après

oeuf - 5 oeuf - 6 oeuf - 7

 

Avant : C'est un peu la jungle ! Le paillage de l'an passé s'est intégré dans le sol, et on ne les voit plus trop.

Pendant : Une veille polaire rouge a fait les frais de l'opération fraisiers ! Pourquoi ? Parce qu'on a lu dans un livre que les fraises murissaient plus vite et avaient plus de goût si elles étaient sur un paillage rouge. Ca vous semble farfelu ? A nous aussi !

Mais j'avais une vielle polaire rouge que je ne pouvais plus voir en photo, alors l'occasion était trop belle de faire une pierre 2 coups ! (c'est très permaculturel, ça :-)

Après : Le nouveau paillage est mis en place : à défaut de foin que nous n'avons pas encore trouvé, on a fait sécher l'herbe coupée entre les parcelles cultivées.

Pour l'instant, c'est plein de fleurs, il va encore falloir patienter. 1 mois ?

Voilà, je m'arrête là pour aujourd'hui, sinon mon burndown chart (1) va être lamanentable à la fin de la semaine !

A demain pour le menu du vendredi !

Béné

(1) : explications à venir dans un prochain message !

Posté par bbe38 à 11:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 mars 2017

2 mois de suspens... ou 3 !

Bonjour et bienvenue aux arrivés de mars !

Mi-mars, nous avons rejoint Walter et le groupe Permaculture Creuse pour une séance d'initiation au greffage des arbres. 

Belle occasion également pour découvrir la pépinière permacole de Walter, Atmosvert. Quelques images :

La 1ere étape : se protéger le pouce ! Puis tailler le greffon...

IMG_7306IMG_7305

les mettre en contact, puis les "scotcher" au buddytape...dans le porte-greffe préalablement fendu !

IMG_7372IMG_7400

IMG_7411

De retour à la maison avec notre centaine de scions, il nous a fallu 2 jours pour trouver le courage de nous attaquer à la tâche...et mardi matin, ça y est, on s'est lancés.

table

J'en profite pour remercier Dominique (notre Titi !), Sylvain, Benjamin, Patricia et Christophe, Maria qui nous ont généreusement alimentés en greffons divers et variés. Et Perrine pour les photos ! Sans oublier Walter pour l'achat des scions et la mini-formation !

pépinière

En gros, ça nous a pris de 8h30 à 17h pour greffer tout ce petit monde, et encore 3 heures pour planter tout ça en "pépinière" puis couvrir de paille (pratique la maison en paille pour se fournir en matière première ;-))

 

Au final, à 21h, Laurent finissait de vider les derniers arrosoirs à la frontale...et dans 2 mois, on devrait savoir si les greffes ont marché ou non... A vrai dire, je ne sais même pas combien on a fait de greffes pour chaque variété, et je n'ai pas encore trouvé le temps d'aller compter...

Je ne détaille pas plus les gestes du greffage en lui même, je trouve que c'est prétentieux tant qu'on ne connaît pas notre taux de réussite, ou d'échec, c'est selon... mais c'est une belle expérience, même si c'était vraiment dur de choisir, à la fois les porte-greffes, et ensuite les greffons. Avec le peu de recul qu'on a, il me semble que c'est quelque chose à faire posément, en sachant ce qui se cache derrière les différents porte-greffes et en sélectionnant vraiment les greffons. Pour le coup, on a tout fait à l'aveugle !

On ne sait même pas vraiment où on va planter les arbres qui auront repris : dans la prairie attenante à la maison, ou dans le pré un peu plus loin ? L'idée initiale était de créer une haie nourricière, mais ce sera peut-être plutôt un jardin forêt. La pépinière nous donne un peu de répit pour y réfléchir... 

Je vous souhaite une bonne semaine !

Béné

Posté par bbe38 à 21:53 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

21 février 2017

Sur la route des peintres...

Bonjour,

Le soleil donne à ces derniers jours un petit air de printemps, et c'est bien agréable. Ce midi, nous avons admiré la 1ere jonquille de 2017, et la première fleur de Forsythia. On est donc dans le jaune !

Et puisque me voilà lancée sur les couleurs, la transition est toute trouvée pour vous parler d'une belle balade que nous avons découverte totalement par hasard il y a 2 semaines. Après un épisode de pluie, nous avons voulu profiter d'une accalmie pour visiter notre nouvel environnement, et nous avons pris la route en direction de Fresseline.

A notre grande surprise, nous y avons découvert un magnifique itinéraire, sur les pas de Claude Monet. Eh oui, Monet est passé par la Creuse, un épisode de quelques mois seulement, mais d'une forte productivité : 23 toiles durant l'hiver 1889. C'est d'ailleurs lors de son séjour en Creuse que Monet va commencer à produire ses toiles en série : les meules, les nympheas, Londres...

J'avoue que des panneaux qui jalonnent le parcours, je n'ai retenu qu'une anecdote : Monet est allé jusqu'à payer des hommes pour retirer les feuilles d'un arbre situé sur une berge qu'il avait commencé à peindre. En effet, lors de son ébauche en hiver, l'arbre n'avait pas de feuilles, et au printemps, ces dernières le gênaient pour finaliser son tableau. J'avoue que cela me dépasse, tant je fais le lien entre "artiste" et "imagination", et j'ai du mal à sacrifier le respect de la nature à la recherche du réalisme. Mais je m'arrête là avant de me faire traiter de mécréante !

Pour un petit air local, c'est ici

Et pour une balade en images, un blog sympa : Marche ou Creuse !

Mais laissons de côté Monet pour vous montrer ce qui nous a vraiment plu, comme ce chemin qui serpente le long de la Petite Creuse, sur une berge bordée d'arbres.

foret

Ou le pont de pierres depuis lequel nous pouvons admirer le jeu de l'eau.

depuis le pont

(ne cherchez pas le pont, nous sommes dessus !)

La balade permet d'approcher le point de confluence entre la Creuse et la Petite Creuse. On pourrait simplement s'assoir au bord de l'eau et admirer... dans quelques temps, lorsque la température aura un peu pris son envol !

Voilà, ce petit bonheur impromptu représente la Creuse pour nous aujourd'hui, et j'espère vous avoir donné envie de nous rejoindre pour une belle balade de découverte, car nous n'en sommes qu'au début !

Avant de vous laisser, je vous donne quelques nouvelles des semis. Jusqu'ici, tout allait bien, mais je ne sais pas ce qui m'a traversé l'esprit, j'ai eu envie de leur faire prendre un bain de soleil... Catastrophe ! C'est en fait un coup de soleil qu'ils ont pris, et certains vont avoir du mal à s'en remettre.

Qu'à cela ne tienne, je vais recommencer, et ne pas faire la même erreur avec les choux qui viennent timidement de pointer leur nez...

A très bientôt,

Béné

 

 

Posté par bbe38 à 18:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 janvier 2017

Des carottes très hâtives...

Bonjour, bonjour !

Je ne pensais pas vous poster de message ce WE pour cause de migration vers le sud, où nous aurions enfin pu fêter le nouvel an en famille puisque la "grippe" nous a empêché de le faire en même temps que tout le monde...

Mais la neige en a décidé autrement, notamment après un dérapage pas très contrôlé en début d'après-midi vendredi (mais sans dommages).

Du coup, on est dans les cartons, et je m'accorde une petite pause pour vous montrer l'état des semis...

semis

Ultra-précoces les carottes ! Moins de 15 jours, quand on annonce habituellement plutôt 21 jours ! ...

Sauf que non, ce ne sont pas des carottes, mais un petit cadeau de nos amis lombrics : a priori, ils n'aiment pas les graines de tomates et autres courgettes, car ces dernières s'élancent vaillamment de mes makis de carottes ! Donc faire les semis en mélangeant terreau et lombricompost, ça demande quelques précautions...

C'est bien la peine que je me retienne de faire les semis de tomates jusqu'à fin janvier !!!! C'est elles qui s'imposent, et je suis incapable de les arracher. Les voici donc en godets. Comme de toute façon, on n'a mangé que des bonnes tomates de Philippe, on ne risque pas grand chose ! (il y a aussi des cucurbitacées, mais lesquelles ? Courgettes jaunes ?)

Pendant que j'y étais, je me suis aussi occupée des boutures de Laurier rose qui commençaient à se trouver à l'étroit, et des cassis, dont même les tiges qui n'ont pas encore fait de feuilles ont des racines (donc 100% de réussite, c'est cool, premiers pas vers la forêt jadin que nous voulons planter...).

plantes 2

plantes 1

Et pour finir, une confirmation : jardiner avec un chat, ça demande de la vigilance, jardiner avec 2 chats, ça relève de l'impossible, et je me demande si je n'ai pas accusé Malow à tord la semaine dernière, car aujourd'hui, c'est Pelure qui s'est ruée sur les plantules de Chrysanthèmes comestibles le temps que j'aille chercher de quoi les arroser... Pas de photos, j'ai préféré sauver ce qui pouvait l'être !

Je vous laisse imaginer l'état de l'appartement entre les cartons, les pots et les bêtises des chats...

A bientôt,

Béné

Posté par bbe38 à 17:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 janvier 2017

La lune est favorable...

Bonjour !

Ca y est, on rentre dans le vif du sujet : en janvier, les semis en intérieur débutent. J'adore cette période, même si je dois beaucoup me retenir, par exemple pour ne pas semer les tomates avant la fin du mois (et même là, il faudra se retenir pour ne pas tout semer d'un coup, mais étaler tout ça histoire de ne pas mettre tous les oeufs dans le même panier).

Alors, voyons un peu ce qui a déjà pu être semé...

Déjà, une petite expérience pour se faire plaisir : normalement, les carottes ne se sèment qu'en place car elles n'aiment pas bien le repiquage disent les articles. Mais, si je les sème dans un récipient adapté que je vais ensuite planter en place, c'est pas vraiment un repiquage, juste un déplacement, non ? !

Alors cette année, j'ai fait des semis de carottes dans des tubes cartonnés (je vous laisse deviner la source...). Il me semble que la racine devrait y trouver de la place pour se développer en longueur, et ensuite je n'ai pas besoin d'enlever le carton pour mettre la carotte en place...

rouleaux de carotte

Ensuite, mon agenda de jardinage avec la lune m'a "autorisée" à semer des fleurs : c'est donc parti pour les cosmos, cléomes et autres clarkia...

Puis on revient dans l'alimentaire avec les semis de Basilics. 5 variétés plantées bien joliement les unes à côté des autres. C'était dans compter sans mon beau Malow, qui jusqu'ici m'avait regardé bien sagement, assis à côté du bac. tellement mignon que j'ai oublié qu'il voudrait probablement jardiner une fois que j'aurais tourné le dos.... Bilan : un méli-mélo de basilic, mais comme dit Laurent, ça reste du Basilic !

Je vous tiens au courant de ce qui voudra bien pousser...d'autant que dans mon élan, j'ai oublié de faire tremper les graines de Basilic avant de les semer...

A bientôt,

Béné

PS : le vert en arrière plan de la photo, ça ne se voit pas du tout, mais ce sont des oiseaux du paradis qui viennent de fleurir pour la première fois cette année. J'ai retrouvé mon journal de l'époque : ils ont été semés en 2005 ! On a décidé que c'était un signe pour nous encourager à bouger ! Et au passage, merci Pascale, car ce sont des graines que tu m'as données il y a un moment...

Posté par bbe38 à 22:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,